samedi 23 juin 2007

Le cirque sans se tromper

de_l_eau_pour_les_enfantsJacob Jankowsky a 90 ans. Ou 93. En fait il ne sait plus trop. Il vit dans une maison de retraite fort agréable où il trouve la nourriture infecte et où une nuée de vieilles dames caqueteuses guettent sans cesse le moment où il « cassera sa pipe ».Et puis il n’arrive pas à se rappeler le nom de cette charmante infirmière qui vient le bousculer tous les jours pour qu’il mange et qu’il se lave. La jeune femme lui annonce un jour que le dimanche suivant, les pensionnaires sont de sortie : ils iront tous au cirque. Le cirque, cela provoque chez monsieur Jankowsy une salve de souvenirs. Il se rappelle son enfance ; à la veille de passer son examen final pour devenir un vétérinaire diplômé, le jeune Jacob perd ses parents dans un accident de la route. Déboussolé, sans famille et sans foyer, Jacob rate son examen et part au hasard des routes. Sur son chemin, il voit un train passer et décide d’y grimper : c’est le train du cirque Benzini. Jacob va se faire enrôler comme vétérinaire par l’Oncle Al, le Monsieur Loyal et chef de troupe. Il va découvrir le quotidien des manutentionnaires misérables et alcooliques. Il va tomber amoureux de Marlène, l’écuyère étincelante qui fait danser les chevaux dans son justaucorps à paillettes. Et lorsque que le cirque fait l’acquisition de Rosie, une éléphante un peu retorse et très malicieuse, Jacob sait déjà qu’il ne la quittera plus… Monsieur Jankowsky est un vieux monsieur vraiment très surprenant et il raconte ses péripéties dans le monde du cirque avec beaucoup d’humour. Et après l’avoir écouté, on reste un moment à flâner dans la ménagerie entre les félins, les girafes, les chevaux, et les éléphants. Une ballade agréable, pas transcendente.


De l'eau pour les éléphants, Sara Gruen, Albin Michel, 2007

Posté par rosaura à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le cirque sans se tromper

Nouveau commentaire